Utilisation de cookies et collecte des données personnelles

Le site chaussan.fr utilise des cookies afin d'assurer le bon déroulement de votre visite sur son site

Mot du maire

Discours du maire pour l’inauguration du local technique et associatif

21 septembre 2019 à 11H

Bienvenue, Bonjour à TOUS
Mr Le député de la 11ème circonscription, Jean Luc FUGIT représentant l’Etat aujourd’hui (Préfet de Région et du Rhône excusés)
Mr le sénateur Gilbert Luc DEVINAZ,
Mr le premier vice-président du Département, Renaud PFEFFER, Conseiller départemental du canton de Mornant représentant le Président GUILLOTEAU,
Mr le Président de la COPAMO, Thierry BADEL
Mme, Mr les maires (ou leurs représentants) des communes voisines et de la COPAMO, chers collègues élus de Chaussan ou d’ailleurs (beaucoup d’excusés dont plusieurs personnalités du Rhône/Région qui sont à la Foire des Monts du Lyonnais à St-Martin-en-Haut, évènement économique important de nos Monts et Côteaux du Lyonnais)
Mr le maire honoraire
Madame, Monsieur les gendarmes, et Mr le nouveau chef des pompiers ? (Maxime ANIA)
Mme Mr les anciens élus de Chaussan et d’ailleurs
Mesdames et Messieurs notre personnel communal, les agents techniques COPAMO, les entreprises et prestataires qui ont travaillé sur ce chantier, Mesdames et Messieurs les présidents d’associations ou leurs représentants, chers enfants du CME et à vous tous qui avez répondu à notre invitation :
 Bienvenue à cette cérémonie d’inauguration
de notre nouveau local technique et associatif de Chaussan.

C’est dans le cadre de notre projet de revitalisation du centre bourg que nous avons (la commune) acheté ce local le 20 février 2015. La nouvelle équipe municipale élue en 2014, après réflexion, a décidé d’en faire le projet du mandat. Ce bâtiment fut acquis par préemption à l’entreprise de maçonnerie Gilbert Morellon, qui venait de cesser son activité pour retraite. J’en profite pour remercier l’ancien propriétaire de sa compréhension car un achat de ce type perturbe les habitudes.

La population de notre village étant actuellement de 1150 habitants (en accroissement régulier d’un peu moins de 1% par an depuis 20 ans après avoir augmenté de 48,5 % entre 1990 et 1999), il nous paraissait important de nous questionner sur l’évolution de la commune en particulier du centre bourg.

La réflexion conduite à l’époque pour redynamiser notre centre bourg avec des aides extérieures (dont le CAUE – conseil architecture, urbanisme et environnement) et les associations utilisatrices ou demandeuses de locaux communaux nous a conduits aux phasages suivants :

  1. Déménager le local technique situé sous les deux places St Jean et du Pilat (sous l’Eglise) et à l’entrée de la nouvelle zone d’habitat du Pré du Meunier. De plus, nos agents techniques ont fait remarquer le manque de place et la sortie dangereuse de l’ancien local sur la RD 34 (1700 véhicules/jour).
  2. Aménagement du local que nous inaugurons aujourd’hui
  3. Réaménagement de l’ancien local en centre bourg pour des services de proximité à la population : cabinet d’infirmières et/ou médical, déplacement et agrandissement de la Bibliothèque, création d’une salle de yoga/danse/chorale « intercommunale » et maintien des associations comme l’école de musique qui a des activités régulières… Nous allons poursuivre les études rapidement sur ce sujet.
  4. A la place de la bibliothèque actuelle, création d’un commerce type « comptoir de campagne » ou déplacement de l’activité du café de la poste ou autre projet qui se présentera.

Je reviens au local que nous inaugurons ce jour : nous avions prévu d’y faire un minimum de travaux pour y transférer nos agents dans des bonnes conditions de travail. Mais les chutes de grêle de juin 2016 ont changé la donne avec des plaques Eternit amiantées trouées. Nous avons donc dû changer toute la toiture et faire son isolation thermique (notre projet initial était de garder la toiture et d’y installer des panneaux photovoltaïques). La toiture fut totalement rénovée en mai 2018.

J’en profite pour remercier Philippe BOUTRY, chef du service technique COPAMO, qui a permis de lancer avec succès la plateforme d’ingénierie COPAMO sur cette première opération que nous avons bien utilisée à Chaussan depuis : ce fut le test d’AMO (assistance à maitrise d’ouvrage) ; La COPAMO a mis en place en 2018 ce service aux communes avec une convention et une contrepartie financière.

Nous avons ensuite lancé les études pour la réfection du bâtiment : beaucoup d’élus ont fait partie du groupe de travail ainsi que nos 2 agents Bruno et Jean-Claude et les associations consultées. Cela a pris du temps car il a fallu revoir à la baisse les investissements dans ce local quand Philippe nous a présenté les premières estimations. Il existait en parallèle un projet micro-crèche qui aurait pu s’installer sur la plateforme béton où nous sommes (cela n’a pas abouti finalement).

Les travaux ont donc consisté à la création et modification d’ouvertures, la création de sanitaires, douches, un bureau pour les agents techniques, une salle pour les repas du personnel, un atelier, une buanderie pour le lavage des lingettes de l’école maternelle et autres besoins, une mezzanine de stockage des équipements/matériaux légers, la création des réseaux électriques, téléphoniques et eau potable, le chauffage par pompe à chaleur et différencié suivant les besoins, l’assainissement autonome, la récupération des eaux pluviales… sans oublier crépis des façades et petites finitions de propreté extérieure. Il nous reste des travaux de peinture du sol en particulier dans les locaux des associations en partie basse. Nous avons largement amélioré l’accès à ces 3 locaux de stockage de matériel pour les associations COMAC (comité d’animations), CJC (club jeunes) et CPE (parent d’élèves), avons changé 2 portes larges et créé une grande porte supplémentaire pour que chacun ait un accès autonome.

Je remercie les élus notamment Catherine et Olivier qui se sont bien impliqués dans ce projet et en suivi de travaux, les agents Jean-Claude et Bruno : Jean-Claude s’est beaucoup impliqué dans le suivi de chantier avec Philippe. Du fait de l’absence de Bruno depuis février, nous avons sollicité les agents techniques COPAMO quand il y a eu des travaux à faire à deux (merci à vous). Je rappelle que nous avons, avec Rontalon et St André, une convention de coopération entre nos services techniques/de prêt de matériel que nous avons déjà mis en application : travailler ensemble est important pour tous : des travaux sont prévus en octobre en commun (peinture sol avec l’agent de St André).

Je remercie également les architectes, maitre d’œuvre, coordinateur sécurité et autres prestataires et les 13/14 entreprises qui ont travaillé (certaines pas connues à Chaussan) qui ont toutes donné satisfaction et tous ceux que je n’ai pas cités et qui ont participé de près ou de loin au projet.

Je terminerai par l’aspect financier :

Les dépenses : 63 000 € pour réfection toiture et désamiantage, 40 000 € de maitrise d’œuvre et contrôle technique et sécurité, 349 000 € pour l’ensemble des travaux que j’ai détaillé ci-avant.

Les recettes : 192 318 € de subventions : en provenance de l’Etat via la DETR-contrat de ruralité (dotation équipements territoires ruraux : 69 868 €), la Région Auvergne Rhône Alpes via le contrat Ambition Région (65 750€), Le Département via le partenariat territorial (30 000 + 10 000 € dont 24 000 € seront confirmés le 11 octobre), une des dernières réserves parlementaires possibles du sénateur (GL Devinaz – 10 000 €) et enfin la COPAMO via l’aide énergie/isolation aux communes (6 700 €). Nous avons perdu 5 000 € de réserve parlementaire par la sénatrice C DiFolco à cause du délai de 2 ans dépassé. On peut rajouter comme recette le remboursement TVA : 74 300 € en 2020.

Le reste à charge pour la commune est donc de 186 200 € que nous finançons sur fonds propres et les recettes de notre lotissement de La Farge. Pour mémoire le cout d’achat du bâtiment + 2500 m² de terrain s’est élevé à 176 000 € en 2015.

J’en profite pour remercier Audrey, Cécile et Elena, les secrétaires de mairie qui font un travail administratif, souvent invisible, mais oh combien indispensable...

Longue vie à ce bâtiment que nous avons essayé de traiter en rénovation durable, bonne utilisation à tous ! Merci pour votre écoute.

Pascal FURNION –Maire de Chaussan 21/09/2019

Prise de parole : maire ci-dessus, vice-président département (Renaud PFEFFER), sénateur (Gilbert Luc Devinaz) et député (Jean-Luc Fugit) qui parle pour l’Etat (sous-préfet absent excusé) 

Coupure du ruban par Kyara BAS, maire du CME en présence des personnalités présentes et des élus du conseil municipal de Chaussan et du CME

Visite des locaux et apéritif cocktail

En repartant à pied vers le parking, admirez l’œuvre située vers le tennis côté RD667, réalisée en 2018 par nos agents -en particulier Jean-Claude- avec la totalité des matériaux issus de la récupération : son nom est « le loup et l’enfant »

 

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

 

Mot du Maire

 

Juin 2019

Chaussanaises et Chaussanais,

Je démarrerai cet édito par la révision du PLU (Plan Local d’Urbanisme), gros dossier de cette deuxième moitié de mandat. Depuis 2 ans, nous avançons normalement (diagnostic, PADD – Projet d'Aménagement et de Développement Durable) en prenant le temps de la réflexion quand il y a des choix politiques d’urbanisation à faire. Nous sommes en cours de préparation des zonages, règlement général et, pour chaque zone, OAP (Orientations d’Aménagement et de Programmation). Nous avons toujours comme objectif principal « un village densifié au cœur d’un territoire agricole dynamique ».

Dans cette élaboration nous avons été très encadrés par l’Etat :

  • pas d’urbanisation des hameaux, en particulier ceux n’étant pas à proximité immédiate du centre-bourg ;
  • augmentation autorisée de la population limitée à 1% par an (nous étions à 0,9% dans le SCOT actuel) ;
  • prise en compte de toutes les surfaces où des logements pourraient être construits : division de parcelles, changement de destination de bâtiments existants, zones actuellement urbanisables réduites selon un calcul global et précis.

C’est ainsi que le mois de mars a été consacré entièrement à la réflexion sur les zones à urbaniser. De quelle façon favoriser au mieux le dynamisme agricole ? Quels sont les avantages et inconvénients liés à une zone à urbaniser par rapport à une autre ?

De bons débats au sein de la commission ont permis de faire des choix compatibles avec la législation nationale et celle de l’Ouest Lyonnais.

En ce qui concerne la revitalisation du centre-bourg, nous poursuivons les travaux des locaux communaux. Il est prévu d’emménager en juillet 2019 dans le nouveau local technique 306, route du Richoud. Nous inaugurerons ce local le samedi 21 septembre 2019, et à cette occasion nous vous inviterons à venir le visiter.

Nous avons démarré les études du local technique et associatif actuel situé au centre-bourg : transfert et agrandissement de la bibliothèque, autres salles pour services à la population, création d’un commerce à la place de la bibliothèque actuelle. Etude de faisabilité, recherche de financement, consultation des utilisateurs potentiels : encore beaucoup à faire avant de démarrer les travaux !

Autre projet coté communication : notre site internet est en cours de refonte par la société Com Onweb, prestataire qui a déjà réalisé le site internet de la COPAMO et de plusieurs communes : modernisation, mise à jour des publications, site plus attractif et convivial. Vous nous direz ce que vous en pensez. Il sera très prochainement opérationnel.

Coté COPAMO, c’est le « Chantier Mobilités » qui va prendre de l’importance : peu de transports en commun sur notre territoire de l’Ouest Lyonnais. Des groupes de travail se sont mis en place au niveau de la préfecture et de la région dans l’optique de mieux coordonner l’intermodalité et de mettre en place un tarif unique multimodal. Tout le monde constate que garer sa voiture à Givors pour prendre le train est difficile : nous attendons le vote de la loi LOM (Loi Orientation Mobilités) pour envisager un principe d’adhésion au SYTRAL avec, par exemple, la mise en place de navettes régulières en direction de la gare de Givors.

Un grand merci à tous les acteurs de la vie chaussanaise, notamment les associations très diverses et leurs bénévoles, mais également à vous, les citoyens qui nous offrez toujours plus de moments de partage, de joie et de convivialité. Sur ce plan, la Rando des Babaux a rencontré un beau succès malgré une météo maussade, et la fête du village promet encore de belles occasions de se réjouir.

Bon été à tous et bonne lecture de ce bulletin municipal n° 55 aux nombreux sujets.

Pascal FURNION – « Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. »